Signes






vol. 45, no 2
janvier - mars 2010


     
   
Liminaire
Crise d'identité
  
 
Départager mes désirs entre rêves et réalité (cf. p. 62s), pas facile ! Pourtant, combien important se révèle ce discernement quand il s'agit d'orienter mon existence ! Pour ma part, j'estime que c'est en me référant à Dieu, ma Source, que je trouve à la fois mon identité propre et la vérité profonde sur mon être. C'est aussi en lui que je découvre le sens de ma vie, malgré les détours qu'elle peut avoir empruntés, au delà des méandres et déviations causés par mon péché et par celui des autres (cf. p. 72s). En Dieu, je trouve la lumière et la paix, avec la force de l'Esprit pour envisager le présent et l'avenir dans la sérénité.

Comment pourrais-je exiger des autres qu'ils m'acceptent telle que je suis si je ne m'y résous pas moi-même ? Pourtant, l'accueil mutuel (cf. p. 105s), tout autant que le respect et l'amour véritables, devraient être la spécialité des chrétiens, au point de colorer toutes leurs actions (cf. p. 64s, 68s et 108s). Ce cheminement en est un de conversion constante alimenté par une vie de prière sérieuse (cf. p. 79s et 112s), c'est-à-dire nourri par une relation personnelle avec le Seigneur.

Au fond, rien ne m'empêche de devenir une « bonne terre » (cf. p. 118s), si je suis prête à consentir les efforts nécessaires pour me rendre disponible à la force rédemptrice de la Parole de Dieu (cf. p. 115s). Si mon cœur se laisse interpeller, elle m'acheminera infailliblement, quoiqu'invisiblement, vers la sainteté (cf. p. 77s). La sainteté ? Vraiment ? Tous les espoirs sont donc permis ! Y a-t-il rêve plus grand, objectif plus élevé, que celui-là ? Pourquoi pas ! Après tout, Jésus ne nous a-t-il pas invités à être parfaits comme notre Père est parfait ? (Cf. Mt 5, 48) Ce rêve-là, avec la grâce de Dieu, il est tout à fait réaliste ! Vous embarquez ?

            
Diane POIRIER
(Article paru dans la revue Signes, vol. 45, no 2)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
   
[HAUT]
~oOo~
 
  
Une vision réaliste de la vie
 
 
Bien des souffrances (de tous ordres) pourraient être évitées si j'acceptais la réalité, ma réalité présente, avec tout ce qu'elle comporte de joies et d‘espoirs, mais aussi de souffrances et de dépassements nécessaires.

Certains ont à renoncer aux rêves et aux projets irréalistes que leur imagination avait échafaudés. Il leur faut mettre de côté une certaine façon de concevoir la réussite et l'avenir, découvrir peu à peu une nouvelle route à suivre qui s'ouvre devant eux. [...]
 
 
Monique VIAU
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 45, no 2)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
   
[HAUT]
~oOo~
 
 
Le « clic » et l'Évangile... compatibles ?
 
 
Premier d'une série consacrée à l'internet, cet article nous propose une réflexion, à la lumière de l'Évangile et alimentée par la doctrine sociale de l'Église, sur l'usage que peut faire de l'internet monsieur et madame tout-le-monde. La question y est abordée sous un angle bien pratique. Cependant, même des personnes moins familières avec ces réalités pourront y trouver profit. N.D.L.R.
  
 
[...] Internet suscite des réactions diverses : enthousiasme débridé - on pense avoir trouvé la pierre philosophale -, asservissement et dépendance pathologique, rejet absolu comme démoniaque, indifférence, peur ou... intérêt. L'Église considère les moyens de communication sociale comme des « dons de Dieu ». Selon l'intention de la Providence, ils doivent engendrer entre les hommes des rapports fraternels, susceptibles de favoriser son dessein de salut. [...] C'est l'opinion que nous avons d'internet (L'Église et internet, Conseil Pontifical pour les Communications Sociales no 1).

En effet, ce qu'internet deviendra, en bien ou en mal, est essentiellement une question de discernement (Éthique et internet, Conseil Pontifical pour les Communications Sociales, no 2). [...] À moi de développer les vertus qui m'aideront dans ce discernement : prudence, force, courage et modération, charité, respect, vérité et justice (cf. L'Église et internet, no 12).

Par exemple : concrètement, au moment où je clique sur le bouton « envoyer » de la fenêtre de composition d'un message électronique (courriel), ai-je vraiment passé au crible des valeurs évangéliques l'action qui va en découler ? Plusieurs aspects seraient à évaluer [...].
 
 
Christine GÉDÉON
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 45, no 2)
Je veux lire cet article en entier ? Cliquer ici.
Je veux lire la deuxième partie de cet article ? Cliquer ici.
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
   
[HAUT]
~oOo~
 
 
Missionnaires au quotidien
 
 
[...] Nous avons pensé partager avec les lecteurs de Signes ces extraits de l'encyclique Redemptoris Missio de Jean-Paul II (chapitres 4 et 5) [...].
 

Jalons pour des échanges

La participation à la mission universelle ne se réduit pas à quelques activités particulières... Ai-je trouvé de nouvelles motivations et de nouveaux moyens pour m'impliquer davantage dans la mission Ad gentes de l'Église ?
 
 
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 45, no 2)
  Je veux lire la deuxième partie de cet article ? Cliquer ici.
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
   
[HAUT]
~oOo~
 
 
Nos pères dans la foi
Jean Chrysostome
une vie mouvementée !
 
 
Dans le numéro précédent, Yves Racicot nous avait présenté saint Jean Chrysostome. Cette fois, il nous raconte la fin d'une vie remplie de péripéties et tire quelques conclusions personnelles.
  
 
Paix précaire
 
Pendant un temps après son retour à Constantinople, une certaine «  paix  » s'établit entre Jean Chrysostome et l'impératrice Eudoxie. Malheureusement, cette dernière décida un jour de faire ériger des statues d'elle-même, dont une fut placée, en grande pompe avec force fêtes, chants et danses, juste en face de l'église de Jean.

Exaspéré par ces fêtes idolâtres, il prononça un sermon, dans lequel il compara Eudoxie à Salomé. L'impératrice en fut ulcérée. Elle décida de se conduire comme la jeune princesse : elle voulut la tête de Jean (dans tous les sens du mot) ! [...]
 
 
Yves RACICOT
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 45, no2)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 Je veux lire la première partie de cet article ? Cliquer ici.
Je veux lire un autre extrait d'article sur nos pères dans la foi ?
Saint Augustin Cliquer ici.
Saint Basile Cliquer ici.
Cardinal Charles Journet Cliquer ici.
Saint Cyprien, un exemple de courage Cliquer ici.
Enfin, un saint « ordinaire » ! Grégoire de Nysse Cliquer ici.
Ignace d'Antioche Cliquer ici.
Irénée de Lyon Cliquer ici.
Le bouillant saint Jérôme Cliquer ici.
Saint Justin : de la recherche au témoignage Cliquer ici.
À la recherche de Maîtres Cliquer ici.
  
[HAUT]
~oOo~
 
 
Le désir de la sainteté
 
 
[...] La sainteté pour tous a été la 2e brochure du Père que j'ai lue. [...] À l'époque, je n'aurais jamais songé que la sainteté pouvait être à ma portée, pauvre pécheresse que j'étais, me sentant honteuse et indigne d'un tel désir. J'aurais eu bien trop peur qu'on rie de moi. [...] Et voilà que le Père Brien renverse mes idées préconçues à ce sujet en m'apprenant que dans la vie spirituelle, la sainteté n'est pas un luxe, c'est une nécessité ; elle n'est pas simplement de conseil, elle est de précepte.

Du coup, je me suis sentie encouragée, et plus je lisais, plus le désir de sainteté me paraissait légitime et même agréable à Dieu, car dit encore le Père : il n'y a pas d'orgueil à vouloir se sanctifier, l'orgueil consiste plutôt à mépriser la sainteté. Si le fait de s'en dire indigne exprime la vérité, celui de la désirer en l'attendant de Dieu est une marque d'humilité. Bon, au cours de ma lecture, l'humilité revenait souvent et s'il y avait une vertu qui me faisait défaut, c'était bien celle-là, suivie de près par la patience.

Quelle façon il a, le Père, de parler de l'humilité et de nous la rendre désirable ! Comment ne pas la demander et la mettre en pratique, quand il nous dit qu'elle rend tout facile : la douceur, la patience, l'obéissance et sans elle rien n'est facile à comprendre ou accepter : ni la Parole de Dieu, ni Sa volonté. Et le meilleur moyen d'acquérir l'humilité c'est de se laisser conduire par le bon Dieu. Comme il a seul le secret des meilleurs moyens, il ne faut pas intervenir. Laissons faire Dieu . [...]
           
    
Marie LEE
Une sainte en devenir
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 45, no 2)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.

   
[HAUT]
~oOo~
 
 
Venez à la fête...
 
 
En réponse à l'invitation du Saint-Père d'approfondir l'eucharistie, Signes poursuit sa réflexion sur les diverses parties de la messe (cf. Vol. 44, no 3). Nous traiterons ici du début de la célébration.
 

Reçus à bras ouverts !

Parfois, nous entendons des commentaires qui laissent croire qu'il est des personnes que l'Église refuse d'accueillir. Rien n'est plus faux. À la suite de son Maître, le Christ Jésus, l'Église reçoit à bras ouverts toute personne, quel que soit son état. C'est même cette longue tradition d'accueil inconditionnel qui fonde le réflexe universellement répandu de considérer les lieux de culte comme des endroits où l'on peut se réfugier en toute sécurité. Pendant la Deuxième guerre mondiale, Pie XII avait fait en sorte que le Vatican ainsi que tous les couvents et institutions catholiques de Rome et d'ailleurs reçoivent indistinctement, cachent et protègent toute personne en danger.

Cet esprit d'accueil inconditionnel est fondé sur le fait que l'Église est Mère, et qu'elle considère chaque personne, catholique ou non, comme un véritable enfant de Dieu, à aider et protéger. Les hommes et les femmes, quels qu'ils soient, sont donc toujours bienvenus à l'église et y ont leur place. L'admission à la communion sacramentelle, pour sa part, relève d'un privilège, qui ne peut exister sans un certain nombre de conditions, que nous verrons lors d'un prochain article sur cette partie de la messe. Mais pour ce qui est de l'accueil, il se veut sans réserves ni limites. [...]
 
 
Diane POIRIER
(Article paru dans la revue Signes, vol. 45, no 2)
  Je veux lire d'autres pages sur le CEI et l'Eucharistie ? Cliquer ici.
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
   
[HAUT]
~oOo~
 
 
L'amour dans la vérité
une invitation, une mission
 
 
Nous reproduisons quelques extraits de la lettre encyclique « Caritas in veritate » susceptibles d'alimenter notre réflexion et de guider notre discernement. Titres, intertitres et commentaires sont de notre rédaction.
 

L'amour dans la vérité, voilà une invitation et une mission que Dieu lui-même confie à chacune et chacun d'entre nous. L'encyclique du Pape Benoît XVI sur l'amour dans la vérité, un document d'une soixantaine de pages, gagne à être lue et même à être méditée, car elle nous offre une belle opportunité d'évaluer selon des balises solides notre agir vis-à-vis des sujets d'actualité tels que la coopération, le partage, la consommation responsable, l'éducation, la dignité du travail, le tourisme, etc. [...]
  
 
Denis GALIPEAU
(Article paru dans la revue Signes, vol. 45, no 2)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
  
[HAUT]
~oOo~
 
 
Initier à la prière
 
 
Peut-être avons-nous parfois l'occasion d'encourager une personne à prier, soit dans une période difficile de sa vie, soit lorsqu'elle se questionne sur son avenir, ou simplement lors d'un échange spirituel ? Nul doute qu'une certaine formation à la prière aide les âmes. Cette communication a été donnée par le Père Brien le 7 février 1972, lors d'un Congrès international des Exercices spirituels de saint Ignace, à Rome. Voilà un éclairage à la fois simple et lumineux sur l'importance de la prière, stimulant pour oser en ouvrir le chemin à nos concitoyens ! (Titre et intertitres sont de notre Rédaction) M.A.
  
 
 
Pourquoi initier à la prière ?

Quand on sait l'importance que Jésus attachait à la prière, dans sa vie personnelle comme dans son enseignement, l'importance aussi que lui donnent les saints dans leur propre vie et leurs écrits, il saute aux yeux que l'initiation à la prière est très importante. Thérèse d'Avila n'a-t-elle pas dit quelque chose comme ceci : l'oraison est le chemin pour rencontrer Dieu ; si on le ferme, quel autre restera-t-il ?

[...] Initier à la prière, c'est enseigner, de façon je dirais existentielle, à faire oraison ; c'est conduire la personne à initier comme par la main pour l'amener à entrer en contact expérimental, si je puis dire, avec son Seigneur, qui l'habite au plus profond d'elle-même. [...] C'est donc moins initier à des méthodes, si bonnes et utiles soient-elles, qu'amener à prendre conscience de cette Présence intime, à la fois comblante et dépouillante. [...]
 
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 45, no 2)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 
HAUT

~oOo~
 
 
Elles vont vous aider à grandir
 
 
À l'occasion du 10e anniversaire de décès du Père Brien, le Centre Leunis a publié une brochure d'homélies de son Fondateur. Monseigneur André Gazaille, évêque auxiliaire du diocèse de Montréal, a procédé au lancement de cette brochure le 25 août dernier, au sous-sol de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde. Voici comment il a présenté ce document colligé à partir des transcriptions d'homélies enregistrées au cours des années. N.D.L.R.
 

[...] Les 23 homélies couvrent à peu près toute l'année liturgique : le Temps de Noël, le Carême, le Temps Pascal, et un peu le Temps ordinaire. [...] Le langage est toujours simple, pas compliqué. Ça a beau être profond, c'est facile à comprendre, à la portée de tous.

Je me suis demandé ce que je vous dirais à propos de ce petit livre. J'ai simplement décidé de vous en lire quelques passages, ceux qui m'ont le plus rejoint :
  • Dieu nous aime. Il a pris figure humaine pour nous regarder dans les yeux, et pour nous presser sur son cœur, il en a pris un. [...]
  • Quand on est chrétien, on devrait être heureux. Toute notre vie devrait se passer dans la joie et l'amour. Essayez, et vous verrez. Commencez avec le monde concret. Aimez les gens qui vous dérangent, ceux qui sont « mal pris ». S'ils vous dérangent, s'ils sont pressés, c'est parce qu'ils ont besoin. Essayez de vous faire tout à tous [...]. La joie, alors, va vous habiter, le bonheur aussi, vous allez rayonner, et vous allez attirer beaucoup de monde. [...]
  • « Qui veut garder sa vie la perdra ; qui perdra sa vie à cause de moi la gardera. » Il faut consentir tous les jours à perdre quelque chose... de même qu'un oiseau n'est pas mangeable aussi longtemps qu'il n'a pas été plumé.
  • Vous pouvez faire un saint en vendant des cigares, en curant des chaudrons, [...] en lavant des escaliers. Ce qui importe, ce n'est pas la grandeur de l'action qu'on accomplit, mais la profondeur de la foi et de l'espérance qu'on y met, celle de l'amour qu'on y trouve. [...]

Monseigneur André GAZAILLE
Évêque auxiliaire, diocèse de Montréal
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 45, no 2)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.

  
[HAUT]
~oOo~
 
 
Trois sortes de terre
ou la sincérité du désir
  
photo de trois sortes de terre
 
Dans ses Exercices spirituels, saint Ignace propose une méditation sur Trois classes d'hommes. Le saint y présente trois groupes d'hommes désireux d'obtenir la paix intérieure, mais disposés très variablement. Un parallèle fort intéressant peut être fait entre cette méditation et la parabole du semeur, où Jésus traite de trois sortes de terre (cf. Mc 4, 3-20 et Lc 8, 5-15). Tout, dans ces textes convergents, fait référence à la sincérité du désir, [...] une sincérité pleine et décidée, sans dérobade ni biaisement, dans le choix des moyens qui conviennent personnellement [au retraitant] pour suivre le Christ. [...]
 
 
Diane POIRIER
(Article paru dans la revue Signes, vol. 45, no 2)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
   
[HAUT]