Signes






vol. 42, no 4
juillet - septembre 2007


 
 
Liminaire
Qui comprendra l'amour de Dieu ?


L'amour de Dieu, quel mystère insondable ! Nous avons beau lire et méditer les Écritures, contempler le Christ : Verbe de Dieu, Image du Dieu invisible, Visage de l'Amour, notre pauvre esprit a peine à entrer dans les vues divines, à embrasser la Hauteur, la Largeur, la Longueur, la Profondeur... l'abîme d'amour qui porte l'humanité !

Pas étonnant que la joyeuse miséricorde du père bon envers le fils prodigue reste incomprise de son aîné, que la générosité du maître de la vigne suscite l'ire des ouvriers de la première heure, que l'annonce du salut aux païens fasse l'objet d'âpres discussions parmi les premiers disciples après la mort de Jésus ! Et que dire du Christ lui-même : n'a-t-il pas provoqué la controverse en fréquentant les publicains et les pécheurs, en se laissant approcher par des prostituées, en fréquentant la lie du peuple ?

Si l'amour inconditionnel, absolu et oblatif étonne, divise, choque même, il attire aussi, irrésistiblement, comme en fait foi la vie de Karol Wojtyla (cf. p. 188s). À regarder vivre les amis de Dieu, on ne peut que se sentir interpellé (cf. p. 238), invités à aimer à notre tour (cf. p. 182s et 191s) à profiter de toutes les occasions pour nous rendre présents à nos frères et soeurs (cf. p. 195s et 230s) et les secourir (cf. p. 185s).

Seulement, il ne nous appartient pas d'y parvenir par nos propres moyens. C'est ici qu'intervient la prière. Comment, en effet, terrasser notre égoïsme, enlever toute puissance aux tentations, résister aux attraits du péché et des forces du mal (cf. p. 225s) sans la force de Dieu ? Et si nous consentions à investir un peu de notre précieux temps pour nous entretenir avec Celui qui peut tout (cf. p. 234s) ? Essayons pour voir (cf. p. 197s) !


Diane POIRIER
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 
[HAUT]
~oOo~
 
 
Aimer comme Toi


Pour la joie de Dieu, déclarait le Père Brien, ayons un coeur et un jugement tendres et bons comme la cire, fondus jusqu'à ne faire qu'un. Dans cette homélie du 5 janvier 1971 (1 Jn 4, 7-10 et Mc 6, 34-44), il nous invite à aimer mieux notre prochain, en Jésus, de jour en jour.


[...] Dans sa lettre, saint Jean nous dit que Dieu est Amour et que c'est lui qui nous a aimés le premier. Cette pensée devrait nous réjouir à perpétuité.

Si c'était nous qui avions pris l'initiative d'aimer Dieu, nous pourrions craindre qu'il refuse notre amour, mais comme c'est lui qui nous a aimés le premier, nous ne pouvons plus craindre à ce sujet. Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l'amour est de Dieu et que quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. [...]

Nous sommes des témoins de l'amour : nous ne pouvons donc considérer comme des défauts les différences que nous remarquons chez les autres. Si un hibou considérait les quatre pattes d'un boeuf comme une infirmité parce qu'il n'en a lui-même que deux, il serait dans l'erreur. [...]

Quand on est chrétien, on devrait être heureux. Toute notre vie devrait se passer dans la joie et l'amour. Essayez, et vous verrez. Commencez avec du monde concret. Aimez les gens qui vous dérangent, ceux qui sont « mal pris ». S'ils vous dérangent, s'ils sont pressés, c'est parce qu'ils ont besoin. Essayez de vous faire tout à tous, et vous verrez fondre toutes les difficultés. La joie va vous habiter, le bonheur aussi, vous allez rayonner, attirer tout le monde. [...]

 
Ludger BRIEN, S.J.
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.

[HAUT]
 
 
Vous avez connu le Père Brien ?
 
Vous auriez une anecdote ou un souvenir à raconter à son sujet ?
 
N'hésitez pas à communiquer avec nous.
Vous pouvez vous adresser à la Rédaction de Signes à l'adresse suivante : signesredac @ leunis.org ou, par la poste, à Diane Poirier, au Centre Leunis, 4100, avenue de Vendôme, Montréal (Québec) H4A 3N1
 
~oOo~
 
 
Soyez vigilants !


Les personnes âgées ne sont pas à l'abri des abus, bien au contraire! Malheureusement, le sujet est encore tabou, et près de 80 % des cas ne sont jamais signalés ou détectés. [...]

L'abus des aînés se manifeste de diverses manières. Il peut prendre la forme de négligence: privation de nourriture, d'un logement convenable et entretenu, de vêtements confortables et à son goût, de soins médicaux, d'argent ou de biens. [...] Il peut également être de nature psychologique. La victime est laissée longtemps dans une situation humiliante, ridiculisée par ses enfants, menacée d'abandon, privée de voir ses petits-enfants, etc. Le chantage et la manipulation constituent aussi une forme d'abus psychologique. [...]

Souvent, la victime est une femme âgée qui souffre de problèmes de santé relativement sérieux, et qui est habituellement en perte d'autonomie, donc dépendante physiquement. L'abuseur, lui, est généralement un proche de la victime. Lorsque ce n'est pas le cas, c'est une personne qui fait partie de son entourage.

Il existe un questionnaire pour évaluer si une personne de notre entourage est victime d'abus [...] (pour obtenir des conseils ou voir le questionnaire en entier, consultez le site Internet www.rifvel.org ou la brochure Vieillir sans violence, disponible gratuitement à la Fondation Pinel : (514) 648-5599). [...]


Quoi faire ?

Il faut briser le silence, parce que, dans les faits, les victimes portent rarement plainte contre leurs proches, soit par honte, soit par amour pour eux, soit par crainte d'éventuelles représailles. Si vous souhaitez aider une personne âgée que vous croyez abusée, communiquez avec le CLSC (pour les services de maintien à domicile), avec le centre communautaire, avec le centre de jour de son quartier ou le bureau du curateur public.

Voici quelques ressources accessibles sur Internet :
[...] Bien entendu, même si elles ne sont pas abusées, les personnes âgées peuvent éprouver bien des souffrances. Pour beaucoup d'entre elles, la solitude, la pauvreté, l'ennui, la peur et la maladie sont des expériences quotidiennes. Soyons attentifs, attentionnés même! Il suffit de bien peu pour ensoleiller une vie !


Francine TREMBLAY-LALONDE
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 
[HAUT]
~oOo~
 
 
J'ai lu, j'ai aimé
A
ppelle-moi Lolek

(Paroles joyeuses de Jean-Paul II, Paris, Salvator, copyright 2006, 154p.)


Lorsqu'à Rome, un ami qu'il n'a pas revu depuis plus de 20 ans s'adresse à lui en disant avec respect : Éminence, l'archevêque de Cracovie répond : Appelle-moi Lolek, comme d'habitude (p. 87). Ses intimes et ceux qui l'ont fréquenté de près ont rapporté des faits de sa vie. Des anecdotes toutes simples, mais loin d'être banales. De véritables témoignages de sa sainteté ! D'ailleurs, ce n'est pas pour rien qu'à l'université, ses copains, pour le taquiner, avaient placé à la porte de sa chambre une carte de visite sur laquelle ils avaient inscrit : Karol Wojtyla l'apprenti saint. En parcourant Paroles joyeuses de Jean-Paul II, j'ai fait de merveilleuses découvertes ! [...]

Ce qui m'a particulièrement émue, c'est la pauvreté personnelle de cet homme : il partage tout, y compris son temps ! Il va même jusqu'à remplacer, après sa propre journée de travail, un jeune père de famille qui travaille de nuit au moment de la naissance de son premier enfant. La maman en est vivement touchée. Ses meilleurs vêtements, sa propre literie et tous les cadeaux qu'on lui offre, il les donne. [...]

L'expression de sa foi frise parfois l'héroïsme. À midi, heure de l'Angelus, Karol posa ses seaux, fit le signe de la croix et commença à prier. Après quoi, il se releva et continua son travail. Rien ne pouvait l'embarrasser. (p. 32) Il agit de la sorte à minuit, même si certains ouvriers agacés lui lancent des étoupes ou d'autres objets. Une piété admirable ! [...]

La santé du Pape intéresse les médias. Un jour, on demande à Jean-Paul II comment il se porte : Je ne sais pas, dit-il, je n'ai pas encore eu le temps de lire les journaux ce matin. (p. 139) [...]

Même si ce volume n'a pas pour but de contribuer au procès sur la sainteté de Jean-Paul II, il en est une vivante illustration. Comme nous le dit le préfacier : Ce livre est un chant. Paroles joyeuses est une histoire dotée d'une âme. Leur réelle richesse tient au fait qu'elles permettent de découvrir les secrets de l'homme dont elles parlent. (p. 7)

Jusqu'où va l'amour du Christ et de l'humanité, voilà ce que cet homme attachant nous révèle. Il se fait proche de chacun, tout en gardant son âme tournée vers son Seigneur. Celui qui a colligé ces anecdotes nous garde en haleine comme un vrai cinéaste ; chaque séquence nous fait espérer la suivante. Avec ce volume, vous passerez une bonne soirée dans la joie de communier à la vie d'un homme de Dieu et d'un amant de l'humanité !


Hélène CAMPEAU
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 
[HAUT]
~oOo~
 
 
Est-il possible d'aimer ?
 

Dans son message aux jeunes du monde à l'occasion de la XXIIe Journée Mondiale de la Jeunesse (1er avril 2007), le pape Benoît XVI les invitait à méditer la recommandation de Jésus : « Aimez-vous les uns les autres ». Voici un bref aperçu de ce magnifique texte, que tous, nous aurons profit à lire et à méditer. Il y présente trois temps et trois lieux de l'amour, puis quelques excellents moyens. N.D.L.R.


Toute personne éprouve le désir d'aimer et d'être aimée. Pourtant, combien d'erreurs et d'échecs dans l'amour ! Certains en viennent même à douter que l'amour soit possible. Mais si des manques d'affection ou des déceptions sentimentales peuvent faire penser que l'amour est une utopie, un rêve inaccessible, faut-il pour autant se résigner ? Non, l'amour est possible et le but de mon message est de contribuer à raviver en chacun de vous, qui êtes l'avenir et l'espérance de l'humanité, la confiance dans l'amour véritable, fidèle et fort. [...]

Le premier temps concerne la source du véritable amour, qui est unique : Dieu. Saint Jean le met bien en évidence lorsqu'il affirme que Dieu est amour. (1 Jn 4, 8.16) À ce point, il ne veut pas simplement dire que Dieu nous aime, mais que l'être même de Dieu est amour. Nous sommes là devant la plus lumineuse révélation de la source de l'amour qu'est le mystère trinitaire : en Dieu, un et trine, il existe un éternel échange d'amour entre les personnes du Père et du Fils, et cet amour n'est pas une énergie ou un sentiment, mais une personne, l'Esprit Saint. [...]

Comment se manifeste à nous Dieu-amour ? Nous en sommes au deuxième temps de notre itinéraire. Même si déjà, dans la création, les signes de l'amour divin sont clairs, la révélation plénière du mystère intime de Dieu est advenue avec l'Incarnation, quand Dieu lui-même s'est fait homme. [...]

Nous voici maintenant arrivés au troisième temps de notre réflexion. Sur la Croix, le Christ crie : J'ai soif (Jn 19, 28), révélant ainsi son ardente soif d'aimer et d'être aimé par chacun de nous. [...]

Je voudrais maintenant m'arrêter sur trois lieux de la vie quotidienne où vous êtes particulièrement appelés à manifester l'amour de Dieu. Le premier lieu est l'Église qui est notre famille spirituelle, composée de tous les disciples du Christ. [...] Le deuxième lieu où vous êtes appelés à exprimer l'amour et à grandir en lui concerne la préparation de votre avenir. [...] Le troisième lieu de l'engagement qu'implique l'amour concerne la vie quotidienne, avec ses multiples relations. Je pense notamment à la famille, aux études, au travail et aux loisirs. [...]

L'amour est la seule force capable de changer le coeur de l'homme et l'humanité entière, en rendant fructueux les rapports entre hommes et femmes, entre riches et pauvres, entre cultures et civilisations. C'est de cela que témoigne la vie des saints, qui, véritables amis de Dieu, sont le canal et le reflet de cet amour originaire. [...] Seule l'aide du Seigneur nous permet en effet d'échapper à la résignation devant l'ampleur de la tâche à accomplir et nous donne le courage de réaliser ce qui est humainement inconcevable. L'Eucharistie est par-dessus tout la grande école de l'amour. [...]

Chers jeunes, c'est dans cet esprit que je vous invite à vivre la prochaine Journée Mondiale de la Jeunesse avec vos évêques dans vos différents diocèses. Elle constituera une étape importante vers la rencontre de Sydney, dont le thème sera : Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins. (Ac 1, 8) Que Marie, Mère du Christ et de l'Église, vous aide à faire résonner partout le cri qui a changé le monde : Dieu est amour ! Je vous accompagne de ma prière et vous bénis de tout coeur.


BENOÎT XVI
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 
[HAUT]
~oOo~
 
 
Enrichir mes conversations


Les conversations peuvent être agréables, pleines d'enthousiasme et d'amitié... ou ternes, vides, sans intérêt. Qu'en est-il des miennes ? [...]
 
Quand la conversation est pétillante, pleine d'aperçus et de nouvelles, quel plaisir et quel renforcement de l'amitié !... Un esprit se crée, une ardeur se communique. Mes dialogues sont-ils de ceux-là ? Suis-je porté à m'investir, à les enrichir de mes connaissances ou expériences et à les agrémenter de reparties plaisantes ? Ai-je l'art d'écouter avec une attention si vive que j'encourage mon interlocuteur à s'exprimer avec facilité et abondance ? Est-ce que je sais manifester une saine curiosité par des questions opportunes ? Bref, par ma vitalité, je révèle mon intérêt, ma qualité d'écoute, mon désir de connaître, ma soif de partager. [...]

Il ne s'agit pas tant de prévoir ce que je dirai, que d'apprendre à exploiter au mieux la richesse des communications sur le moment. Pour cela, je dois me connaître. Si j'ai une grande facilité à communiquer, en remercier le Seigneur et développer ce don. Par exemple, je pourrai faire appel à mon intelligence, et même à mon courage, pour lancer un bon sujet d'échange ou pour redresser une conversation mal engagée. Chercher à rendre les gens heureux le temps d'un repas, d'une soirée, c'est vraiment les aimer.

Si je suis moins doué pour parler, je peux m'appliquer à développer une écoute plus chaleureuse. Pourquoi ne pas risquer aussi quelques interventions et en évaluer les effets ? Un de mes amis pourrait m'aider à progresser en ce sens. Mais le moyen le plus bénéfique est d'ausculter mon coeur; c'est lui qui me fera trouver la parole qui fera du bien et le ton inimitable de l'amour. [...]
 

Monique VIAU
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 
[HAUT]
~oOo~
 
 
Essayez, pour voir !
Méditation de l'épisode évangélique sur Marthe et Marie (Lc 10, 38-42)


Un jour, des religieuses de Mère Teresa lui écrivaient ceci : Nous avons trop de travail. Les pauvres et les malades dont nous nous occupons sont toujours de plus en plus nombreux. S'il vous plaît, envoyez-nous des Soeurs pour nous aider. Savez-vous ce que Mère Teresa leur a répondu ? Chaque jour, vous ferez une heure d'adoration de plus. [...]

S'agiter pour rien ! Il faut bien le reconnaître : nos vies sont agitées. Nous sommes essoufflés. Nous manquons toujours de temps. Regardons-nous aller un peu. [...]

Marie a choisi la meilleure part. Marie a choisi de s'asseoir aux pieds du Seigneur et de l'écouter. C'est l'attitude du disciple : se mettre d'abord à l'écoute du Maître avant d'agir et avant de témoigner. Comment annoncer l'Évangile si on ne prend pas d'abord le temps de s'en nourrir ? C'est ce que nous rappelait le pape Jean-Paul II lors de la cérémonie de clôture du grand Jubilé de l'an 2000 : Notre époque est une époque de mouvement continuel qui va souvent jusqu'à l'activisme risquant facilement de faire pour faire. Il faut résister à cette tentation en cherchant à être avant de faire. [...] Rappelant l'histoire de Marthe et Marie, il nous invitait à contempler le visage du Christ, spécialement dans les Évangiles. Il souhaitait aussi nous voir repartir du Christ, notamment par la prière, par l'Eucharistie dominicale et l'écoute de la Parole de Dieu. [...]

Cette semaine, quelle place ferons-nous à la lecture et à la méditation de la Parole de Dieu ? Prenons le temps de lire au moins un passage de la Bible. Ne cherchons pas tellement à tout comprendre puis à mettre de côté ce qui fait moins notre affaire. Ouvrons tout simplement la porte de notre coeur au Seigneur. Taisons-nous un peu, écoutons-le, laissons la Parole descendre dans une terre fertile et produire du fruit. [...]

Essayez pour voir ! Ça ne sera pas facile, au début, mais on y arrive. Nous ne pouvons plus nous en passer après !


abbé Claude FOURNIER
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 
[HAUT]
~oOo~
 
 
Nos pères dans la foi
Irénée de Lyon


Évêque de Lyon au deuxième siècle, Irénée était déjà prêtre lors de la persécution sanglante de 177 pendant laquelle l'évêque saint Pothin, Blandine et leurs compagnons, moururent martyrs. On suppose que, vers 202, lui aussi est mort martyr (ce qui est assez probable dans un temps où être évêque s'apparentait à un sport extrême). Grand pacificateur, il aida à résoudre des conflits entre les églises d'Asie et de Rome. Il est surtout connu pour son important ouvrage : « Contre les hérésies ».


LDénonciation et réfutation de la gnose au nom menteur (gnose signifie connaissance) de saint Irénée de Lyon a pris, au cours des siècles, un titre beaucoup plus court, mais peut-être moins lumineux : Contre les hérésies. J'ai été fasciné de lire et de relire les pages de ce livre. Quel a été mon étonnement de constater que la gnose, qui avait été fermement condamnée par l'Église il y a plus de 1 800 ans, faisait aujourd'hui un retour dans la littérature et au cinéma ! [...]

Cet ouvrage, étonnamment d'actualité, est composé de trois parties, dont la première décrit en détail ce qu'est la gnose en question [...]. La deuxième partie fait ressortir les incohérences et les illogismes de cette gnose. La troisième expose le contenu doctrinal de la foi catholique, ce qui constitue, en quelque sorte, le premier catéchisme de l'Église. Après saint Augustin, c'est saint Irénée qui sera le plus cité lors du Concile Vatican II. [...]

Selon les Gnostiques, la simple foi ne suffit pas, elle est une étape imparfaite. Les élus sont appelés à une science supérieure, inaccessible au commun des mortels, qui leur assure le salut. On est loin de la parole de Jésus : Père, je te rends grâce. Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits (Mt 11, 25) ! [...]

Saint Irénée dira que, pour appuyer leur doctrine, les Gnostiques vont jusqu'à tordre l'interprétation des Écritures afin d'y trouver des codes secrets, entre autres dans le nom de Jésus et dans la parabole des ouvriers envoyés à la vigne ! [...] Les chiffres que les Gnostiques disent retrouver dans les différents noms forment, selon eux, un code secret qui n'est connu que de quelques initiés. Cette forme de gnose se retrouve aujourd'hui sous une forme presque identique dans le Code de Da Vinci. [...]

Comment se fait-il que la foi catholique soit restée intacte après tant de siècles, alors que l'homme est si instable dans ses opinions, ses actes, son agir ? L'être humain est porté à suivre ses passions et à les justifier en tordant les paroles de l'Écriture. [...]

Comme le rappelait Joseph Ratzinger au début des années ‘70, l'Église est comme la lune : elle reflète une lumière qui ne vient pas d'elle (cf. Signes, vol. 42 no 3, intérieur de la couverture). Lorsqu'on s'approche d'elle, on ne voit que poussière et roches, des matériaux que l'on pourrait qualifier d'humains, mais elle guide nos pas dans la nuit. C'est cette lumière que saint Irénée a reflétée.
 

Yves RACICOT
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
Je veux lire un autre extrait d'article sur nos pères dans la foi ?
Saint Augustin Cliquer ici.
Saint Basile Cliquer ici.
Cardinal Charles Journet Cliquer ici.
Saint Cyprien, un exemple de courage Cliquer ici.
Enfin, un saint « ordinaire » ! Saint Grégoire de Nysse Cliquer ici.
Ignace d'Antioche Cliquer ici.
Jean Chrysostome, une vie mouvementée ! Cliquer ici.
  Le bouillant saint Jérôme Cliquer ici.
Saint Justin : de la recherche au témoignage Cliquer ici.
À la recherche de Maîtres Cliquer ici.
 
[HAUT]
~oOo~
 
 
Le fidèle laïc : spiritualité et engagement


Afin de toujours mieux transmettre le message évangélique du Christ, l'Église a besoin de laïcs engagés et convaincus de l'importance de leur rôle. Voici quelques extraits de la section « Doctrine sociale et engagement des fidèles laïcs » du Compendium de la doctrine sociale de l'Église. Ils soulignent brillamment l'importance et la grandeur de l'engagement des laïcs dans l'Église.

 
[...] Il revient au fidèle laïc d'annoncer l'Évangile par un témoignage de vie exemplaire, enraciné dans le Christ et vécu dans les réalités temporelles : famille, engagement dans le cadre du travail, de la culture, de la science et de la recherche ; exercice des responsabilités sociales, économiques et politiques. [...] Ces réalités sont les destinataires de l'amour de Dieu ; l'engagement des fidèles laïcs doit correspondre à cette vision et se qualifier comme expression de la charité évangélique. [...]

Le niveau de vie et la plus grande productivité économique ne sont pas les seuls indicateurs valables pour mesurer la pleine réalisation de l'homme en cette vie et valent encore moins s'ils se réfèrent à la vie future : l'homme, en effet, n'est pas limité aux seuls horizons terrestres, mais, vivant dans l'histoire humaine, il conserve intégralement sa vocation éternelle. [...]

Les fidèles laïcs doivent fortifier leur vie spirituelle et morale, en faisant mûrir les compétences requises pour l'accomplissement de leurs devoirs sociaux.
[...] Dans l'expérience du croyant, il ne peut y avoir deux vies parallèles : d'un côté, la vie qu'on nomme « spirituelle » avec ses valeurs et ses exigences ; et de l'autre, la vie dite « séculière », c'est-à-dire la vie de famille, de travail, de rapports sociaux, d'engagement politique, d'activités culturelles.

La synthèse entre foi et vie requiert un cheminement savamment rythmé par les éléments qui qualifient l'itinéraire chrétien : la référence à la Parole de Dieu ; la célébration liturgique du mystère chrétien ; la prière personnelle ; l'expérience ecclésiale authentique, qu'enrichit le service particulier de formation assuré par de sages guides spirituels ; l'exercice des vertus sociales et l'effort soutenu de formation culturelle et professionnelle. [...]

(Compendium de la doctrine sociale de l'Église, nos 541-551)


Les fidèles laïcs interpellent le monde qui les entoure par la force de leur témoignage, qui se traduit par des gestes concrets et sensés touchant le quotidien d'une multitude de personnes. L'ampleur de la tâche est énorme, et notre époque a un besoin pressant de l'engagement de ces hommes et femmes ancrés dans la vie, conscients des chantiers à mettre en oeuvre. Heureusement, nous ne sommes pas laissés à nous-mêmes dans cette mission. C'est Jésus Christ qui interpelle chaque laïc en l'invitant à le suivre et en l'assurant de son soutien et de sa grâce. À chacun de nous, il dit : N'aie pas peur, debout, viens et suis-moi ; et c'est de notre liberté qu'il attend cette réponse : Me voici Seigneur, je viens faire ta volonté.


Denis GALIPEAU
(L'article complet est dans la
revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 
[HAUT]
~oOo~
 
 
M'occuper doucement de Jésus en toutes choses !


Chaque année, j'ai rendez-vous avec le Seigneur pour huit jours d'Exercices spirituels selon saint Ignace. Rendez-vous attendu, préparé, désiré. [...]

Pour m'aider à vivre l'expérience et mieux trouver ce que l'on désire, pour favoriser la prière, l'union à Dieu, ainsi que le discernement spirituel, les Additions (ES nos 73-90) sont à ma disposition. Saint Ignace suggère d'y apporter un grand soin tout au long de la retraite et d'en faire l'objet des examens du midi et du soir (cf. ES no 130).

En retraitante consciencieuse, je m'applique donc à l'examen de ces divers points : préparation d'oraison et mise en présence du Seigneur, pensées et coeur harmonisés aux étapes et aux contemplations proposées, attention à ce qui favorise ou nuit à la prière, garde des yeux et du coeur, fidélité à la revue de l'oraison, usage judicieux de la pénitence (cf. Signes vol. 42 no 3), le tout en utilisant un questionnaire tout simple que l'on m'a fourni. Dans la vie courante, hélas, je perds trop souvent de vue ces conseils salutaires ! [...]

Un jour, une expression du questionnaire me frappe : éloigner de mon esprit toutes pensées étrangères pour m'occuper doucement de Dieu. L'Esprit Saint venait de me faire trouver le moyen concret d'être fidèle à mon élection de retraite et surtout, de favoriser l'union au Seigneur au fil des jours ! En toutes choses, en effet, rien de meilleur à faire que d'être uni à Jésus dans la tâche que présentement il attend de moi. (Ludger Brien, homélie du 30 novembre 1984)

Entre le désir et la réalité, il y a souvent toute une marge ! Je l'ai constaté très vite en adoptant, comme sujet d'examen particulier : m'occuper doucement de Jésus, en tout. Trop souvent, je m'affaire et m'inquiète pour beaucoup de choses en oubliant l'essentiel : donner mon coeur à Jésus, rester en état d'amour et de joyeuse disponibilité à son bon plaisir, clairement manifesté dans les diverses requêtes du moment présent ! [...]

Confrontée à mon impuissance, je me suis tournée vers la Sainte Vierge, en pensant qu'elle pourrait sûrement m'apprendre à vivre cette attention aimante à la personne de Jésus. Pour concrétiser l'aide attendue de la Vierge Marie, j'ai adapté le questionnaire et, surprise, j'ai vu apparaître rien de moins qu'un petit code pratique d'union à Marie ! Voici les grandes lignes de cette trouvaille : [...]

Les Additions de saint Ignace sont là pour favoriser l'entrée en la divine présence. Ce ne sont pas nos pauvres efforts qui peuvent obtenir une si grande grâce, mais ceux-ci nous disposeront à la recevoir. Très souvent c'est l'expérience renouvelée de notre radicale impuissance qui creuse en nous la réceptivité. La fidélité à ces moyens se double alors de l'humble supplication. Du creux de notre pauvreté nous appelons l'Esprit Saint et nous nous offrons à son amour purifiant et sanctifiant. Lui seul peut dénouer l'impasse et réaliser en nous ce que nous souhaitons tant : la constance dans l'amour, l'attention au Seigneur Jésus, en toutes situations. [...]

 
Diane CHAGNON
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 
[HAUT]
~oOo~
 
 
Mot d'enfant


Un petit garçon d'âge scolaire ne répondait pas à l'invitation de sa maman qui lui demandait d'aller se coucher. Après la 3e tentative, elle lui dit : Pourquoi n'obéis-tu pas ? Il lui répond : Je ne peux pas, maman, parce que monsieur le curé a dit aujourd'hui : « Veillez... » ! 
 
 
(Article de la revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.
 
[HAUT]
~oOo~


Mon anecdote
Un humble témoin...


C'était durant nos vacances d'été. Délégué par mon collège, je participais à une semaine de formation pour étudiants membres de comités de liturgie. Le site enchanteur, le monastère de Saint - Benoît - du - Lac, permettait l'approfondissement de notre sujet dans un climat de calme, de prière et de détente. [...] Pourtant, j'ai gardé très peu de souvenirs de cette belle semaine. Un seul est toujours resté gravé dans ma mémoire. [...]

Dans un temps libre, je me promenais près du monastère. Il y avait là un homme - un moine en civil, pensai-je - qui réparait un trottoir de bois. Comme j'ai toujours aimé causer tout bonnement avec les gens, je m'approchai. [...]


André
(L'article complet est dans la revue Signes, vol. 42, no 4)
Je veux me procurer Signes ? Cliquer ici.

[HAUT]
.